wallpaper3_fs
Téléphone : 09 54 44 57 83
Pouvoir rester chez soi ne doit pas être un luxe. Contactez-nous !

Comment soigner les acouphènes ?

Homme avec un acouphène sur une plage

Nos auxiliaires de vie vous proposent d’en savoir un peu plus sur les acouphènes pour les traiter et les neutraliser.

Les acouphènes : reconnaître les symptômes

On distingue deux catégories d’acouphènes :

  • Les acouphènes objectifs, qui peuvent être perçus par les médecins et l’entourage, se manifestant par des petits « clics » dus à des mouvements inhabituels dans l’oreille ;
  • Les acouphènes subjectifs, qui ne peuvent être entendus que par la personne souffrant de ceux-ci, et étant plus difficiles à traiter que la catégorie précédente.

Dans la plupart des cas, les acouphènes peuvent être liés à une exposition à un bruit très fort ou à une musique à volume élevé. Ces derniers se dissipent assez rapidement et ne nécessitent pas de consultation médicale, même s’il est conseillé de ne pas s’exposer aux bruits dans les jours qui suivent et de ne pas écouter de la musique au casque. Nous nous pencherons ici sur les acouphènes chroniques.

Lorsqu’ils sont liés à l’âge (ils sont appelés presbyacousie), comme la moitié des plus de 80 ans, ils dénotent une perte d’audition liée au vieillissement et on remarque une diminution des capacités à entendre certains sons à haute fréquence, comme les voix par exemple, et plus particulièrement les mots contenant des consonnes. Les voix masculines paraissent également plus claires que les voix féminines, et sera plus compliquée à entendre dans les environnements où il y aura des bruits parasites.

On remarque également des sortes de vrombissements, et les voix sembleront marmonnées, et parfois dans les cas les plus poussés, des étourdissements et changements de la vision ou des maux de tête.

Les causes peuvent être diverses : héréditaires, environnementales, ou même médicamenteuses. Les acouphènes peuvent aussi être accentués par le tabac.

Traiter les acouphènes

Il n’est jamais facile de vivre quotidiennement avec des bruits parasites. Si on ne peut pas éradiquer complètement les acouphènes installés, on peut se tourner face à plusieurs solutions qui vous aideront à les soulager :

  • Les prothèses auditives, qui permettront au patient de ne pas être assourdi par le silence et le faire bénéficier d’un bruit de fond qui le soulagera ;
  • Une thérapie cognitivo-comportementale (TCC), qui poussera le patient à prendre du recul par rapport aux bruits ambiants. Cela passe par divers jeux psychologiques et sur la défocalisation. Ces thérapies font des miracles dans le sens où elles aident réellement à une prise de distance par rapport à son propre corps, et ainsi au vrombissement permanent des acouphènes. La méditation est aussi possible et conseillée ;
  • L’hypnose, pratiquée avec un hypnothérapeute, aidera quant à elle à varier l’état de conscience du patient et lui permettra de modifier les dysfonctionnements de son corps. On peut espérer une évolution en 6 à 9 mois.

Ces thérapies alternatives ont déjà fait leurs preuves à bien des égards.

Alors que les acouphènes peuvent être moins supportables la nuit, il est  tout à fait possible de pratiquer des exercices de relaxation, et bien sûr, limiter sa consommation de caféine afin d’être dans les meilleures conditions pour dormir.

Nos auxiliaires de vie vous conseillent également de vous toucher l’oreille interne pour la soulager de manière locale. Il est également conseillé de fuir les situations à bruit excessif qui peuvent faciliter un endommagement de vos capacités auditives.