wallpaper3_fs
Téléphone : 09 54 44 57 83
Pouvoir rester chez soi ne doit pas être un luxe. Contactez-nous !

Éviter les troubles du sommeil

5 astuces contre les insomnies
À mesure que l’on vieillit, le sommeil se fait plus rare et moins réparateur. Les nuits peuvent être entrecoupées et plus courtes de manière générale. Or, un sommeil réparateur est essentiel à notre bonne santé, et ce à tout âge.

Si l’âge donne lieu à des changements hormonaux qui peuvent mettre à mal la qualité du sommeil, voici quelques conseils prodigués par nos auxiliaires de vie pour surmonter l’insomnie due à l’âge.

Un sommeil de qualité : pourquoi est-ce nécessaire ?

Une bonne nuit de sommeil est essentielle pour commencer la journée sous de meilleurs auspices. Durant ces heures précieuses, le cerveau va non seulement digérer les informations emmagasinées tout au long de la journée, mais aussi réparer les micro-lésions des cellules nerveuses.

De plus, le sommeil aurait un lien direct avec la conservation du système immunitaire. Il stimule en outre la production d’hormones qui donnent au cerveau le signal de satiété, la leptine.

Les personnes souffrant de troubles du sommeil sont davantage exposées à un risque de dépression, à la perte de mémoire, à la narcolepsie, mais aussi aux maladies cardiovasculaires, au diabète, au cancer du sein ou à des problèmes de poids.

Un enfant dort en moyenne 10 heures par nuit, tandis qu’un adulte oscillerait entre 7 et 8 heures par nuit, ce qui est insuffisant sur le long terme. Cette moyenne diminue légèrement avec l’âge alors que nos besoins restent identiques.

Le sommeil en quatre phases

Le sommeil est constitué de quatre phases distinctes, qui ne sont pas toutes aussi réparatrices.

On distingue :

  • L’endormissement ;
  • Le sommeil léger ;
  • Le sommeil profond (le plus réparateur) ;
  • Le sommeil paradoxal, ou fin de cycle.

Ces quatre phases sont entrecoupées de bref temps d’éveil tout à fait normales. Selon la nature de votre sommeil, ces phases peuvent être variables. Cela explique notamment pourquoi nous ne sommes pas égaux et n’avons pas les mêmes besoins.

Les troubles du sommeil liés à l’âge

Avec l’âge, notre corps produit de moins en moins d’hormone de croissance, ce qui donne lieu à des phases de sommeil profondes légèrement plus courtes.

Nous produisons alors moins de mélatonine, l’hormone responsable de la synchronisation de nos cycles de sommeil. Voilà pourquoi nous avons l’impression que notre sommeil devient plus léger à mesure que nous vieillissons.

Nos auxiliaires de vie vous conseillent de consulter si vous :

  • Restez au lit plus longtemps afin de rattraper vos heures de sommeil ;
  • Vous sentez fatigué(e) de plus en plus tôt.

Comment mieux dormir ?

Pour retrouver un sommeil réparateur, nos auxiliaires de vie vous conseillent de commencer à effectuer des exercices de respiration.

Ceux-ci vous aideront à vous mettre en condition de sommeil : si besoin, couplez-les avec quelques étirements.

Evitez à tout prix les boissons à base de caféine ou de théine qui agissent sur des excitant et vous empêcheraient de dormir. Espacez la pratique d’un sport et le coucher de deux heures minimum.

Eloignez-vous également des écrans avant d’aller dormir : ceux-ci excitent la rétine et sont les ennemis jurés d’un sommeil de qualité. Choisissez plutôt un bon livre !

Pensez à faire appel à un de nos auxiliaires de vie qualifiés afin de vous venir en aide pour les tâches qui vous posent problème au quotidien.